Le talent ne suffit pas

27/02/2016

Tu es jeune, brillant, tu apprends vite  en regardant Youtube, Vimeo, Facebook… Tu flânes sur les terrains vagues, tu adules les stars du graffiti, on te croise régulièrement dans les vernissages. Tu tags, tu peins, tu graffes, tu as vraiment du talent et tu veux vivre de ton art ; tu as raison ! Ta démarche et ton objectif sont louables.

Mais sache que le talent ne suffit pas.  Les artistes urbains sont aussi nombreux que des pétales de pommes de terre dans un paquet de chips. Ainsi, pour sortir du lot, il faut du talent et de la chance, ou bien du talent et des connaissances ; du talent et des relations, ou bien du talent et un sens aigu des affaires ; du talent et une histoire personnelle particulière –un caractère de choc, ou encore du talent et de l’argent.

 

Si un jeune graffeur comme toi  souhaite vivre de son art, au départ il aura  du mal à s’acheter le strict minimum de matériel de peinture, ou il ne pourra pas s’offrir de voyages pour participer aux événements artistiques importants. Cependant, au fil du temps, il gagnera  en notoriété. Or, très vite, il sera  confronté à la complexité du prix de son art pour gagner de l’argent : il se retrouvera à vendre ses grandes toiles trop chères ou ses petites pas assez chères. Étant conscient de sa situation, il envisagera de se professionnaliser et de comprendre le mécanisme de la vente d’œuvres d’art. Naturellement,  il sera confronté au marché de l’art qui est un univers sibyllin pour lui….

Esope (écrivain) a dit: ”c’est sur le fond et non sur l’apparence qu’il faut juger “, certes, mais comme dit l’humoriste Smaïn : « ce qui compte aujourd’hui, c’est l’apparence : quand tu ne parais pas tu disparais”. Voici les problèmes qu’il rencontrera :

· sa jeunesse sera un frein pour certaines galeries et critiques d’art

· sa non appartenance à un crew, car c’est l’histoire qui fait de lui une personnalité  dans les yeux des fashions victims de la mode business du  graffiti

· les ainés  ne lui feront pas de cadeaux, surtout si ses œuvres ne tiennent  pas la route

· son style doit correspondre à la tendance actuelle. Pardon, aux ventes actuelles (c’est leur mode, on se doit de la suivre)

La liste est longue, mais ce qui nous intéresse, c’est la scène du marché de l’art. C’est réellement le marché qui détermine la valeur d’un artiste. Il faut en effet des intellectuels pour saisir et défendre la nouveauté d’un peintre (spécialiste en art urbain…).

Il faut également la présence d’institutions capables de légitimer et de consacrer l’importance des artistes (exposition tag au grand palais, né dans la rue le graffiti fondation Cartier….)

Notons aussi que l’importance de la place financière donne également confiance aux spéculateurs et permet de trouver facilement l’argent à investir.

 

En outre, sache que Le marché de l’art est régi par quatre grandes catégories d’acteurs :

o   Le marché des croûtes

o   Le marché des amateurs d’art

o   Le marché spéculatif

o   Le marché de prestige

Un tableau de peinture est un objet différent selon qu’il se place sur le marché des croûtes, des amateurs d’art, le marché spéculatif ou le marché de prestige. Or, c’est la demande qui détermine sur lequel des quatre marchés se situe le tableau et qui donc établit le prix, puisque les prix n’ont rien à voir d’un marché sur l’autre.

Le marché des croûtes :

Ce sont les tableaux vendus sur les foires aux croûtes, dans les grands magasins ou dans certaines galeries. L’artiste est le plus souvent rémunéré aux points, avec une majoration tenant compte de sa renommée.

Le marché des amateurs d’art :

C’est le marché ou interviennent quelques spécialistes, grands collectionneurs, conservateurs de musée et certains marchands. Ils recherchent, non ce qui est beau subjectivement, mais ce qui prendra de la valeur

Le marché spéculative: 

Les collectionneurs; Ils achètent par dizaines les tableaux d’un artiste qui leur plait. Les motivations d’un collectionneur peuvent être: – Le prestige de posséder une collection et de s’introduire ainsi dans la très haute société. – Le sentiment de pouvoir influencer l’art et le marché de l’art – Le jeu spéculatif: quand l’artiste monte c’est la preuve du bon goût du collectionneur qui a su reconnaître le beau avant les autres.

 

Le marché de prestige: 

Une toile ou une sculpture se distingue d’une action en bourse sur un point capital.  Ce marché indique l’évolution des cours pour un tableau majeur d’un peintre. Il sert de réservoir pour valeurs refuges, par exemple en cas de crise.

Jeune graffeur padawan ! Un artiste reconnu très tôt risque de produire trop vite et de se soumettre à la demande au lieu de chercher sa voie. Tu dois bien t’entourer et ne pas être encerclé par des agents  paresseux qui  sont en quête de reconnaissance, ou des galeries super market avec 70 artistes qui surfent sur  une vague par opportunisme.

Tu as le temps de trouver ta voie et suivre l’exemple de tes ainés  qui se sont saisi des méthodes commerciales et de marketing afin de se promouvoir eux-mêmes.

Tu as le temps, médite sur ces paroles de Maurice Donnay,  auteur dramatique français: “Ne vous hâtez jamais, ainsi, vous ne rendrez le dernier soupir qu’a la dernière minute.”

 

Henry Hang 

 

 

Please reload

À l'Affiche

Maison de la plage

12/07/2017

1/3
Please reload

Posts Récents

03/05/2019

21/04/2019

15/04/2019

Please reload

Recherche pas Tags
Nous Suivre